Robinets thermostatiques Netatmo

Robinet thermostatique Netatmo
Robinet thermostatique Netatmo

 

Netatmo, le leader des appareils intelligents connectés, frappe encore un grand coup en termes d’appareils intelligents connectés. La start-up a révéla ses robinets thermostatiques. Quelles surprises nous réserve-t-elle ?

Qu’est-ce qu’un robinet thermostatique ?

Il s’agit d’un dispositif permettant de régler la puissance de votre radiateur. Une fois que vous fixez la tête du robinet sur le radiateur à eau, vous pourrez ensuite définir la température de chaque pièce en adaptant les débits d’eau. C’est là tout l’intérêt de ce dispositif.

A chaque variation de la température ambiante le liquide incompressible qu’il contient se dilate pour adapter le débit de l’eau. Si par exemple vous avez fixé la température du séjour à 20°, chaque fois que la température intérieure est au-dessus, le robinet fait descendre le débit. A contrario, quand il fait plus frais, il l’augmente.

La température maximum que tolère l’appareil est de 38°. Au-delà, un dispositif sécuritaire bloque les robinets. Vous pourrez contrôler tout le système depuis votre ordinateur, votre smartphone, ou votre iPhone.

Quel intérêt pour l’appareil ?

L’objectif de Netatmo en créant des appareils connectés a toujours été de permettre aux ménages de faire des économies sur leur consommation énergétique. Les robinets thermostatiques ne dérogent pas non plus à cette règle.

Il a été prouvé que cet appareil permet d’économiser jusqu’à 7% sur votre consommation énergétique et bien plus encore.

Si vous disposez d’un thermostat d’ambiance de la marque Netatmo, il est possible de combiner les deux systèmes, car ils ont été créés pour être complémentaires. Les robinets restent maîtres du jeu sans toutefois aller au-delà de la température du thermostat d’intérieur. Avec ce procédé, on passe de 7% à 15% d’économie. Pourtant un robinet thermostatique ne vous coûtera qu’une somme comprise entre 20€ et 70€ sans les frais de la pose.

A consulter aussi concernant Netatmo :

PARTAGER